« Noël approche | Accueil | Changement de blog »

Quand un prénom permet d'avoir plusieurs générations

Par Stéphane Cosson le 13 décembre 2009 | (2) Commentaires | Permalink

Je vous en ai déjà parlé : je fais une recherche sur les branches inconnues de la famille de Toulouse-Lautrec. Je l'ai suffisamment dit pour que des lecteurs me relèvent des contrats de mariage, des testaments de cette famille. Parfois, cela permet de bien faire avancer la recherche sur cette famille.

Cela a été le cas mercredi. Une dame me dit qu'elle a trouvé sur Sorèze un contrat de mariage en 1578, celui de Hugues de Lautrec avec Marguerite de Padiès. Cela m'intéresse-t-il ? Bien sûr, je prends toujours.

Hugues de Lautrec est seigneur de Salettes, à l'autre bout du département du Tarn. Dans l'ouvrage de Jacques-René Magné et Jean-Robert Dizel, les épouses de cette branche de Salettes sont pour la plupart inconnues. La seule que les auteurs connaissaient, c'est justement cette Marguerite de Padiès. Mais l'année du mariage n'était pas connue.

Avoir le contrat a permis d'apporter des modifications notables à cette branche. Tout d'abord, cela a permis de savoir que le couple n'a eu qu'un seul enfant et non plusieurs comme les auteurs le pensaient. En effet, le mariage a eu lieu en 1578 et Hugues de Lautrec est assassiné en 1580. Cela laisse peu de temps pour en faire plusieurs.

Ensuite, on a le nom de la mère de Hugues : Marguerite de Villepassans. Les Villepassans sont une famille que l'on retrouve sur Sorèze, et aussi dans l'Aude. D'où peut-être l'explication de ce mariage si lointain.

Et enfin, dans le contrat, le père du marié est prénommé Pelfort et non Hugues comme le pensaient les auteurs. Pelfort est un prénom très intéressant car il n'appartient qu'à une seule famille noble : la famille de Rabastens. Pour que le père de Hugues soit prénommé Pelfort, il faut qu'auparavant il y ait eu une alliance avec cette famille.  Toute autre hypothèse est inenvisageable car vraiment le prénom de Pelfort n'appartient qu'à cette famille de Rabastens qui en a l'exclusivité en quelque sorte.

Maintenant reste à trouver l'alliance. La grand-mère paternelle de Hugues est inconnue. Pourrait-elle être une Rabastens. ? Je pense que oui. En effet, à l'époque où cette grand-mère vivait, nous trouvons dans la branche des seigneurs de Lexos, branche de la famille de Rabastens donc et Lexos étant en plus proche géographiquement du lieu de Salettes,  nous trouvons donc deux filles de Hugues de Rabastens qui sont qualifiées de mariées dans plusieurs actes mais dont les maris sont inconnus. En fait, ils ne sont pas cités dans les actes où leurs femmes apparaissent. Ces deux filles sont Antoinette et Gaillarde de Rabastens.

Et si l'une d'entre elles était la grand-mère de notre Hugues de Lautrec ? D'abord, nous avons cette transmission du prénom Pelfort. Ensuite, nous retrouvons dans les deux familles le prénom Hugues. Là encore, Hugues n'appartient pas au pool des prénoms de la famille de Lautrec à cette époque. Et si ce prénom avait été lui aussi transmis par cette famille de Rabastens ? Hugues de Rabastens pourrait très bien être le grand-père ou l'arrière-grand-père d'un Hugues de Lautrec, cela ne serait pas choquant.

Nous aurions ainsi Jean de Lautrec, seigneur de Salettes, époux de Gaillarde ou d'Antoinette de Rabastens. D'où au moins deux fils : Hugues  de Lautrec et Pelfort de Lautrec. Hugues par rapport au prénom donné par Jacques-René Magné et Jean-Robert Dizel et Pelfort étant donné par le contrat de mariage de 1578. Pelfort de Lautrec qui fut l'époux de Marguerite de Villepassans, d'où derechef un Hugues de Lautrec, notre marié de 1578.

Parfois, un simple prénom et nous trouvons une aïeule en plus. Cela reste à confirmer bien sûr par d'autres actes. Mais l'hypothèse est vraiment intéressante.



Commentaires

Rédigé par : buisson roland | 30 déc 2009 23:41:32

letombeau de toulouse l'autrec ce trouve a verdelais 33


Rédigé par : buisson roland | 30 déc 2009 23:41:33

letombeau de toulouse l'autrec ce trouve a verdelais 33


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

 

Avertissement: Les informations, textes, images et sons, diffusées via internet par The Social media Group ne sont pas susceptibles, à priori, de contrevenir à la réglementation afférente aux droits d´auteur. Si tel n´était pas le cas, merci de nous le signaler à l´adresse copyright at thesocialmedia point com et nous nous engagerons, sous reserve de la validité de la requête, à effectuer les modifications afférentes dans les plus brefs délais.


Le Blog Généalogie, un site du Social Media Group, réseau de blogs thématiques.