« Retour aux sources | Accueil | Nom et hiérarchie sociale »

La généalogie est-elle soluble dans le discount ?

Par Stéphane Cosson le 20 juillet 2011 | (6) Commentaires | Permalink

J'étais en train de faire une recherche sur les blogs ouverts par les généalogistes professionnels quand je suis tombé sur le site d'un confrère de la Nièvre qui propose des prix discount. J'ai donc changé mon fusil d'épaule sur le pourquoi de ma note. Il m'a en effet beaucoup interrogé. La généalogie est-elle soluble dans le discount ou le low cost ?

Dans l'un des principes du discount, il y a un assortiment limité de prestations. Ce n'est pas son cas. Le plus important, peut-être, est la maîtrise des coûts de fonctionnement, le but étant de fidéliser les clients par les prix en appliquant des taux de marque bas. Cela implique de bien connaître à la fois les coûts fixes et les coûts variables d'une entreprise de généalogie. Difficile, vu le peu de données qui existent sur ce sujet.

Le but à ne pas perdre est de toujours s'assurer un seuil de rentabilité, c'est-à-dire un minimum d'activité à partir duquel l'entreprise cesse de perdre de l'argent et devient rentable pour elle-même, autrement dit génère du bénéfice.

Il faut aussi s'intéresser au point mort c'est-à-dire à l'instant T où la courbe du chiffre d'affaires et la courbe des charges nécessaires pour produire ce CA feront intersection.

Le modèle économique du discount ou du low cost est-il un modèle viable pour la généalogie ? En y réfléchissant, un chercheur, un professionnel, ce qu'il vend c'est certes ses compétences mais aussi son temps. Je mets du temps de recherche à votre disposition et ce temps-là vous sera exclusivement consacré à vous, client, qui m'en avez fait la demande. Dans ce temps, je mettrais en place tous les moyens à ma disposition pour essayer de vous trouver un résultat. Je n'ai pas une obligation de résultat mais je vais mettre en branle tous mes moyens  pour vous dans le temps que vous m'avez imparti. Ce temps-là me semble difficilement changeable, modifiable. A la rigueur, en augmentant mes compétences, j'irais plus vite dans mes manières de penser, d'imaginer des solutions pour vous. Et dans le même temps, je pourrais alors vous trouver plus de données qu'au début de ma vie professionnelle.

 Si je veux vous fournir un travail de qualité, je ne vais pas vous envoyer mes notes sur feuilles volantes, au crayon à papier. Je vais passer du temps aussi pour vous les présenter. Temps qui se compte et qui me semble aussi difficilement modifiable. Je pourrais taper plus vite si je prends des cours qui me permettent de le faire. Mais là, j'augmente mes compétences pour vous. Et cela se paie en retour.

Tout cela peut-il aller avec un modèle low cost ? Personnellement, je ne le crois pas. Pas pour me payer a minima et avoir envie d'en vivre. Je serais plutôt sur le modèle économique de la montée de gamme qui me paraît plus logique. Attirer du monde par des prix bas peut fonctionner un temps mais, je crois, on peut se laisser vite débordé. Le mois ne compte que 24 jours de travail si on veut profiter de sa vie de famille. Et dans ces 24 jours, il faut tout compter : recherche, synthèse, prospection de nouveaux clients, comptabilité. Ils passent très vite et on ne peut pas, je crois, laisser tomber une tâche pour une autre qui nous semble plus urgente. Parce que là aussi, on sera vite débordé.

Je ne dis pas que j'ai raison. Mais généalogie et low cost me paraissent, au vu de mon expérience, des réflexions que je mène depuis plusieurs années, incompatibles. Mais ce n'est qu'une opinion personnelle.



Commentaires

Rédigé par : Fred | 20 juil 2011 19:50:04

Très intéressant Stéphane. Je suis complètement d'accord !
Pour me lancer dans l'aventure en auto-entreprise, je pense que ce statut permet de pratiquer des prix plus bas (moins de charge qu'une entreprise classique) MAIS, pour ma part par exemple, c'est une activité secondaire, je n'aurai pas ce fameux temps à y passer. Je ne pourrais donc pas (si j'ai des clients^^), les satisfaire tous. J'aurai donc un service, peut être moins cher qu'un généalogiste professionnel à temps plein, mais plus restreint en quantité si je ne veux pas perdre en qualité de travail.
Accessoirement, j'espère pouvoir en vivre et m'y consacrer pleinement, mais dans un premier temps, je me lance sous ce format la.
Donc la généalogie en low cost pourquoi pas, mais à mon avis, s'il y a afflux des demandes, le service sera intrinsèquement de moins bonne qualité. Ce n'est que mon avis, peut être me trompe-je...


Rédigé par : Stéphane Cosson | 22 juil 2011 10:02:46

A mon avis, ne faites pas une erreur : Ce n'est pas parce que vous êtes en auto-entrepreneur qu'il faut tirer vos prix vers le bas. Cela vous fait du tort et cela fait du tort à l'ensemble de la profession à plus long terme à mon sens.

Le client se moque éperdument de votre statut. Ce qu'il veut c'est un professionnel qui lui rende un travail de qualité.

Si l'ensemble de la profession est à 30 € de l'heure en moyenne, proposez 30 € de l'heure ! Vous serez plus crédible que si vous proposez 25 € parce que vous êtes auto-entrepreneur. Le client se moque éperdument de votre statut, je le répète.

Vous avez moins de charges en tant qu'auto-entrepreneur ? Tant mieux pour le moment, vous aurez plus de marge ! Et en fonction des demandes de vos clients, sans baisser en qualité, vous augmenterez votre temps de travail pour répondre à tous.

Et pensez que votre désir est de pouvoir en vivre à long terme ! Ce n'est que mon avis...


Rédigé par : Fred | 22 juil 2011 14:34:14

Je suis bien d'accord Stéphane, c'est pour ça que mes prix sont basés sur ce qui se fait un peu partout. Je ne les ai pas tiré vers le bas (du moins je ne crois pas). Je parlais qu'en terme général, et dans tous les domaines, l'auto-entreprise permet de baisser les prix (ce qui fait hurler les artisans d'ailleurs...), et que peut être ce généalogiste low-cost avait ce statut pour pratiquer des prix bas ?


Rédigé par : Stéphane Cosson | 22 juil 2011 15:16:54

Je crois plutôt que c'est le modèle économique qu'il a choisi.

Toutefois, j'ai fait un petit calcul avec les prix qu'il annonce : hors temps de synthèse, temps de prospection, temps consacré à la comptabilité, bref en ne comptant que le temps de la recherche, il faudrait qu'il travaille tous les jours ouvrables pour pouvoir se payer a minima.

Dans le cadre d'une profession libérale, ce que nous sommes, je ne suis pas sûr que cet objectif soit atteignable.


Rédigé par : mouton | 24 juil 2011 10:18:37

Dans ce cas, il est peut-etre dans le même cas que Fred cad AE pour complément de revenu. Mais alors effectivement le low-cost est un peu contre productif car deja pas beaucoup de temps pour réaliser des prestations et en plus pour un petit revenu...
Ou alors il a mis en place un workflow super efficace (ai vu ça chez des collègues canadiens)


Rédigé par : Stéphane Cosson | 24 juil 2011 11:29:53

Même auto-entrepreneur pour complément de revenu, il faut qu'au moins un professionnel pratiquant des tarifs discount (lui ou un autre, peu importe, c'est le modèle économique qui m'intéresse), il faut au moins disais-je qu'il s'y retrouve dans ses frais. S'il a plus de frais que de ressources, l'entreprise n'est pas rentable.

Je prends un exemple : mon confrère note "coût de saisie des données sur informatique gratuit jusqu'à 50 personnes". Quelqu'un d'un peu malin ou sans moralité voit cela, il lui envoie son arbre à saisir 49 personnes par 49 personnes. Il est client et le professionnel travaille pour lui pour rien puisque nous sommes en dessous de 50 à chaque fois. Il y a des frais pour le professionnel mais pas de ressources qui rentrent. C'est un exemple, peut-être un peu tordu j'avoue.

Même avec un workflow super-efficace, j'ai un petit doute sur la rentabilité.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

 

Avertissement: Les informations, textes, images et sons, diffusées via internet par The Social media Group ne sont pas susceptibles, à priori, de contrevenir à la réglementation afférente aux droits d´auteur. Si tel n´était pas le cas, merci de nous le signaler à l´adresse copyright at thesocialmedia point com et nous nous engagerons, sous reserve de la validité de la requête, à effectuer les modifications afférentes dans les plus brefs délais.


Le Blog Généalogie, un site du Social Media Group, réseau de blogs thématiques.