« Politique d'embauches | Accueil | La naissance de la généalogie moderne (16e-17e siècle) »

Le généalogiste idéal

Par Stéphane Cosson le 26 février 2012 | (2) Commentaires | Permalink

Exceptionnellement, je vais publier plusieurs notes aujourd'hui. En fait, j'ai séparé ma réflexion et pour pouvoir comprendre la dernière, le but de ma démonstration, il vaut mieux lire celles qui précèdent. Elles sont en lien avec la note que j'avais déjà écrite où je commençais à parler du généalogiste maudit si vous vous en souvenez.

Première note sur le généalogiste idéal. Je me suis inspiré de ce qu'a dit dans une interview Myriam Provence. Il y a des points où je suis parfaitement d'accord avec elle, d'autres qui relève plus à mon sens d'un idéal s'éloignant de la réalité. Je n'ai rien contre elle personnellement, je vous rassure. C'est ce qu'elle a dit qui m'a semblé intéressant.

Le généalogiste idéal est un historien spécialisé dont le savoir-faire résulte d'une pratique quotidienne de la recherche archivistique. Ce qui lui confère une grande maîtrise des fonds documentaires. Sur ce point, nous sommes d'accord, elle et moi.

Il a la faculté de mener toutes recherches qui traitent :

  • de l'individu, en établissant sa biographie.
  • de la famille, en reconstituant des généalogies ascendantes ou descendantes.
  • d'une maison, en retrouvant l'origine.
  • d'une propriété voire d'une entreprise en écrivant son histoire.

Si le dernier point me semble un chouïa présomptueux, en tout cas en ce qui concerne l'entreprise, parce que je ne suis pas sûr qu'un chef d'entreprise pense en priorité à un généalogiste pour écrire l'histoire de sa société, je suis toujours d'accord avec elle.

Nos divergences commencent en fait ici. Selon elle, un généalogiste familial peut répondre à l'identification d'un objet et étudier sa transmission, participer à l'élaboration d'une exposition, travailler sur un sujet particulier, apporter la matière nécessaire pour permettre d'appréhender un évènement.

De ce fait, outre les particuliers, sa clientèle se compose d'antiquaires, de musées, de grands reporters, de la télévision, de l'administration, etc.  Avec toute cette clientèle potentielle, on se demande comment cela se fait que la majorité des généalogistes ne vivent pas de leur métier alors qu'ils devraient croûler sous les propositions et embaucher du monde pour pouvoir répondre au mieux à tous. Nous le savons tous, et la majorité des généalogistes le disent eux-mêmes, ce n'est pas le cas. Mais alors pas du tout. Voire nous en sommes très très loin. Que se passe-t-il ?

En fait, entre ce généalogiste idéal et la réalité, il faut à mon sens jeter un oeil dans le rétroviseur et étudier l'histoire du généalogiste professionnel depuis quelques siècles pour essayer de comprendre d'où vient l'écart.



Commentaires

Rédigé par : jeff | 26 fév 2012 11:02:38

Par "un généalogiste familial [...]la matière nécessaire pour permettre d'appréhender un évènement.", je pense qu elle fait référence à un des métiers de nos collègues généalogistes d'outre-atlantique: la "forensic genealogy". Et oui c'est possible.
Mais le marché américain n'est pas la marché français, de nombreuses entreprises se sont cassés les dents en voulant transposer une idée US sans l'adapter au marché français.
Dans le même ordre d'idée, la généalogie des sociétés est très en vogue outre-manche.


Rédigé par : Stéphane Cosson | 26 fév 2012 17:58:49

Mais je n'ai pas dit que c'était impossible, the "forensic genealogy" ! Je ne connais pas de professionnels qui fassent cela en France. La nuance est d'importance.

Et je ne suis même pas sûr que cela pourrait prendre.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

 

Avertissement: Les informations, textes, images et sons, diffusées via internet par The Social media Group ne sont pas susceptibles, à priori, de contrevenir à la réglementation afférente aux droits d´auteur. Si tel n´était pas le cas, merci de nous le signaler à l´adresse copyright at thesocialmedia point com et nous nous engagerons, sous reserve de la validité de la requête, à effectuer les modifications afférentes dans les plus brefs délais.


Le Blog Généalogie, un site du Social Media Group, réseau de blogs thématiques.