« Charles Fourier : un bon exercice de paléographie (bis) | Accueil | Séminaire du 3 mai Université Paris 8 »

Nouveaux sites et financement formation

Par Stéphane Cosson le 19 avril 2012 | (4) Commentaires | Permalink

Je suis actuellement entre deux eaux : mon ancien webmestre me détruit mes sites puisque je ne renouvelle pas mon contrat chez lui sans attendre que les nouveaux soient pleinement construits et opérationnels. Du coup, j'ai deux sites, mes deux sites principaux, celui de l'étude et de ma base de données qui ont temporairement disparu. C'est là que je me rends compte combien être présent sur Internet est important.

Cette situation est temporaire, certes. Mais préjudiciable à mon chiffre d'affaires. Et j'ai horreur de cela.

Mon nouveau webmestre est aussi organisme de formation. Afin de pouvoir optimiser au maximum les nouveaux sites, il a proposé de me former sur certaines parties pour que je puisse avoir la main, mais de manière correcte, formé. Je suis donc en train de chercher des financements pour cette formation.

Quelle galère ! Il n'y a pas d'autres mots. Galère. Le FIFPL, qui est mon OPCA, c'est-à-dire mon organisme de financement des formations, a donné un avis favorable pour 400 €. C'est bien, je suis ravi mais par rapport au coût de la  formation, c'est peu.

Reconnu travailleur handicapé, je pensais pouvoir trouver un cofinancement de la part de l'AGEFIPH. Mais apparemment cet organisme ne cofinance que pour les travailleurs handicapés qui s'installent ou qui changent d'orientation professionnelle. Je n'entre dans aucune de ces catégories. Donc raté.

L'AGEFICE (association gérant le financement des formations des chefs d'entreprise) ? Pas possible non plus puisque mon code NAF dépend du FIFPL, pas de celle-ci. ET si l'un finance, l'autre ne peut pas le faire.

Le Droit Individuel à la Formation ? Je ne suis pas sûr d'y avoir droit puisque je ne suis pas salarié. Mais je vérifie. J'ai écrit à l'UNAPL pour avoir d'autres tuyaux éventuels parce que là, je commence à manquer d'idées.

Je n'aurais jamais cru que pour une profession libérale installée ce soit aussi compliqué. Mais j'y crois toujours. Il n'existe que des solutions. Si vous avez des idées à ce sujet, je suis preneur.



Commentaires

Rédigé par : Fred Coussay | 19 avr 2012 12:54:31

Bonjour Stéphane, et bonnes chances pour ce financement !

Question bête (ma spécialité^^) : pour les professions libérales, il n'existe pas un crédit d'impôt justement pour suivre une formation ? Ca pourrait peut être vous aider ? De mémoire, c'est un ami avocat, en profession libérale donc, qui m'avait dit cela il y a quelques temps....

Fred


Rédigé par : Stéphane Cosson | 19 avr 2012 14:11:16

Merci Fred pour l'information, je vais vérifier cela avec mon expert-comptable (à mon avis, cela doit lui parler). Merci encore.

Stéphane


Rédigé par : Yannig | 20 avr 2012 15:12:48

Bonjour Stéphane,

Lorsque l'on prévoit une migration internet on évite de s'y prendre à la dernière minute. Il faut impérativement monter la nouvelle infrastructure bien avant que l'ancienne ne soit abandonnée ne serait-ce que pour s'assurer que tout fonctionne bien. Mieux vaut payer 1 an pour rien que de se retrouver comme toi le bec dans l'eau et obliger de courir.
Perso j'envisage à terme de mettre mon site sur un serveur web que j'aurais à mon domicile donc cela implique du temps et de la formation. C'est sur 2 ou 3 ans que je vais faire ma migration. Lorsque je serais sûr de mon coup je ferais simplement le changement des DNS et j'aurais migré sans douleur tout en ayant toujours l'ancien site en adresse IP en secours. Je sais c'est un peu technique.

Bon courage quand même
Amitiés


Rédigé par : Stéphane Cosson | 20 avr 2012 16:43:52

Bonjour Yannig,

Le problème, c'est que je ne m'y sois pas pris à la dernière minute. C'est quelque chose que je prépare depuis un bon moment. Pas une année, quoique si... Peut-être. Il me faudrait reprendre mes anciens agendas pour vérifier.

Mon nouveau webmestre a pris du retard (débordé de boulot, cela arrive) et l'ancien n'a RIEN voulu entendre ni négocier. Mon contrat s'arrêtait à telle date, il a détruit à cette date-là deux de mes sites. Point !

Entretemps, il s'est fait racheter et la destruction a été interrompue, ce qui m'arrange. Mais avant, il ne s'est posé aucune question.

Les nouveaux vont sortir de terre incessamment sous peu (tout est entièrement validé). Ne reste plus que les derniers détails techniques. Cela s'est joué à quoi ? Quelques semaines pour lesquelles l'ancien a refusé de faire le moindre geste commercial. Il ne voulait pas continuer à s'en occuper ? Il permettait au nouveau de les récupérer. Et basta, tout roulait. Mais non. Rien, nada, que dalle.

Il me l'a joué webmestre neuneu, qui ne réfléchit pas et qui la joue abruti.

Et ça, je ne supporte pas. C'est anti-commercial au possible. Déjà que je n'étais pas satisfait de ses prestations ! D'où ma migration. Cela a eu le don de m'énerver encore plus. Surtout que cela a des répercussions tangibles sur mon chiffre d'affaires.

De même pour les formations. Entre le moment du devis, le moment où il faut remplir le dossier, la date prévue de la formation, la réponse de l'organisme financeur, il peut se passer des mois. Là ? Un semestre sans aucun souci. Et entre ce qui était prévu et ce qui a été accordé, il y a un gouffre.

Je suis en fin de cycle en fait, quand j'ai écrit ma note. Et malgré cette prévision programmée, il faut encore courir. Ce que je déteste le plus : travailler dans l'urgence. Mais c'est pas grave, je vais m'adapter.

Merci pour les encouragements.
Amitiés


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

 

Avertissement: Les informations, textes, images et sons, diffusées via internet par The Social media Group ne sont pas susceptibles, à priori, de contrevenir à la réglementation afférente aux droits d´auteur. Si tel n´était pas le cas, merci de nous le signaler à l´adresse copyright at thesocialmedia point com et nous nous engagerons, sous reserve de la validité de la requête, à effectuer les modifications afférentes dans les plus brefs délais.


Le Blog Généalogie, un site du Social Media Group, réseau de blogs thématiques.