« Question de budget | Accueil | A quoi sert un généalogiste professionnel ? »

Un sou est un sou. Oui, mais... Lequel ?

Par Stéphane Cosson le 11 septembre 2012 | (5) Commentaires | Permalink

Ah ! Les recherches dans les archives des notaires, je ne m'en lasserais jamais. Surtout quand des perles s'y cachent. De vraies perles, pas des erreurs d'écriture ou de compréhension !

Ainsi, Me Corbière, notaire de Lautrec, en 1672, nous donne l'évaluation des monnaies telle que décidée par le Parlement de Toulouse  le 13 février 1602. Et c'est là qu'on comprend pourquoi la Révolution a tout transformé sur son passage.

Que nous dit le Parlement de Toulouse ? Il nous donne le taux de quelques monnaies en cours dans son ressort. Ainsi : 

  • un sou tournois argent = 25 deniers
  • un sou forte et bonne monnaie = 15 deniers
  • un sou maliorque = 18 deniers
  • un sou tournois = 15 deniers
  • un sou content = 12 deniers
  • un sou ramondenc = 18 deniers
  • un sou toulze de bonne et forte monnaie = 2 sols 6 deniers
  • un sou parisien = 1 sol 3 deniers
  • un denier d'or = 3 sols 1 denier
  • un denier toulze de bonne et forte monnaie = 2 deniers et demi
  • un denier toulze sans forte et bonne monnaie = 1 sol 3 deniers
  • un denier tournois d'or = 2 sols 6 deniers
  • un franc d'or = 1 livre et 5 sols
  • un écu d'or = 1 livre 7 sols 6 deniers
  • un mouton d'or = 15 sols
  • un florin d'or de Florence = 2 livres 5 sols 5 deniers
  • un gros d'or = 1 sol 6 deniers

Quelques remarques : 

La "bonne et forte monnaie" est une expression qui permet de distinguer deux Livres en cours au même moment. Par exemple la Livre Tournois de la Livre Parisis. Mais laquelle était considérée comme forte et laquelle comme faible ? La Livre Tournois valant 20 sous de 12 deniers et remplaçant à partir du XIIIème siècle, progressivement, la Livre Parisis,on pourrait supposer  que la Livre forte est la Tournois et la faible la Parisis. Ce serait assez logique.

Mais en fait, c'est l'inverse. En effet, une Livre Parisis vaut 1,25 Livre Tournois, soit une Livre de 25 sous de 15 deniers. De ce fait, quand on compte en bonne et forte monnaie, on compte en Livre Parisis.

Le sou, ou le denier, toulze ou ramondenc, à l'origine est la monnaie frappée par les Comtes de Toulouse. Ensuite, il s'agit juste, si je puis dire, de la monnaie sortie de l'atelier de Toulouse.

Le mouton, normalement, n'a plus cours depuis Charles VII. Il est appellé ainsi parce qu'y figure l'agneau pascal. Le gros de même n'a plus de cours officiel depuis le XVIème siècle.

Quant au florin de Florence, s'il n'y a pas de lien avec Marie de Médicis, je mange mon chapeau, comme dit l'expression.

Une dernière remarque : Alors que Me Corbière parlait du taux des monnaies, tout d'un coup, sans que l'on sache trop pourquoi, il écrit qu'un setier de vin vaut 2 ferrats de 10 pintes. Cela lui aurait-il donné soif ?



Commentaires

Rédigé par : bcallens | 12 sep 2012 17:45:35

Bonjour,

Quand je pense qu'il y a pas si longtemps beaucoup de gens se prenaient les pieds dans le tapis avec les anciens francs...


Rédigé par : Stéphane Cosson | 13 sep 2012 18:20:54

Oui surtout qu'il y en a deux, je ne sais pas ce que c'est : les sous maliorque et content (comptant ?), pas trouvés !

Si quelqu'un a une idée ou une explication, qu'il n'hésite pas !

Une idée comme cela pour le sou maliorque : s'agirait-il du sol melgorien frappé à l'atelier des monnaies de Montpellier (qui a fait partie du royaume de Majorque à une époque) ? D'où ce nom.


Rédigé par : Gregory Rhit | 14 sep 2012 22:56:19

C'est ce qui fait aussi la beauté de ce métier : tomber sur des "trésors" ! (-:


Rédigé par : Stéphane Cosson | 15 sep 2012 09:19:34

Oui et j'ai aussi dans mes tiroirs : comment fabriquer de l'encre ? Comment fabrique-t-on un désinfectant au XVIIème siècle ?
Entre autres !!!

Que du plaisir dans ces cas-là !


Rédigé par : Gregory Rhit | 15 sep 2012 23:30:54

De quoi devenir un vrai MacGyver version généalogiste ^^ ! En espérant pouvoir découvrir tout cela sur votre blog...


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

 

Avertissement: Les informations, textes, images et sons, diffusées via internet par The Social media Group ne sont pas susceptibles, à priori, de contrevenir à la réglementation afférente aux droits d´auteur. Si tel n´était pas le cas, merci de nous le signaler à l´adresse copyright at thesocialmedia point com et nous nous engagerons, sous reserve de la validité de la requête, à effectuer les modifications afférentes dans les plus brefs délais.


Le Blog Généalogie, un site du Social Media Group, réseau de blogs thématiques.