« Fidélité ou fidélités ? | Accueil | Un bail de messes matutinales »

Embauche or not embauche ? That is the question !

Par Stéphane Cosson le 20 février 2013 | (0) Commentaires | Permalink

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas du tout. Quoique... Cette année, une nouvelle question se pose à moi : j'ai déjà une collaboratrice mais vu le travail qui arrive, vu qu'un dossier va nous prendre beaucoup de notre temps à elle et à moi, voire énormément, qu'il y a le travail pour l'Université d'Athènes à meneer à bien, les exigences de l'éditeur pour la publication de notre transcription de Charles Fourier à satisfaire, et Dieu sait s'il en a (et ce serait bien s'il pouvait les avoir toutes en même temps, mais non, raté !) et vu qu'il ne faut pas non plus mécontenter les autres clients, il va falloir que je trouve des solutions.

Il nous faut, à elle comme à moi, prévoir des temps de repos.  On ne peut pas continuer à travailler, en tout cas pour moi, sans week-ends et sans vacances. Mon corps se rappelera sinon à mon bon souvenir en lâchant tout et cela risque de faire mal. De ce fait, il me faut envisager d'agrandir l'équipe. Eh oui, un généalogiste familial peut être un employeur! J'en discutais il y a des années de cela avec des collègues qui me disaient que c'était impossible. Que cela ne se verrait jamais. Il faut croire que si.

Mais c'est toujours la quadrature du cercle.  J'ai déjà donné, me suis déjà trompé en choisissant quelqu'un, sait combien cela peut coûter. Je n'ai pas vraiment envie que cela recommence. Comment choisir la bonne personne et être sûr de ne pas se tromper ? Si vous connaissez la solution, je crois que vous allez intérésser tous les DRH de la Terre. 

Du coup, je vais y aller à petits pas. Pas question de signer un contrat avec quelqu'un sans savoir ce qu'il vaut, s'il y a compatibilité d'humeur... Trop risqué. Trop cher en cas d'échec.

Et il se trouve qu'une de mes étudiantes de Nîmes m'a écrit en me demandant si je ne connaitrais pas quelqu'un qui voudrait la prendre comme stagiaire, au moins un mois, sachant qu'ils ont droit à un trimestre de stage couvert par l'Université. Et là, je me suis dit : Et si c'était le début de la solution ? Prendre d'abord quelqu'un en stage, tout en lui permettant de pouvoir continuer son diplôme bien sûr.

Du coup, c'est en cours de finalisation. Si tout va bien, elle devrait commencer le 4 mars. Une nouvelle aventure commencerait alors.



Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

 

Avertissement: Les informations, textes, images et sons, diffusées via internet par The Social media Group ne sont pas susceptibles, à priori, de contrevenir à la réglementation afférente aux droits d´auteur. Si tel n´était pas le cas, merci de nous le signaler à l´adresse copyright at thesocialmedia point com et nous nous engagerons, sous reserve de la validité de la requête, à effectuer les modifications afférentes dans les plus brefs délais.


Le Blog Généalogie, un site du Social Media Group, réseau de blogs thématiques.