« Des frites bordel ! | Accueil | Eve ! Tire la chaire et le ministre cherra ! »

Chasseur d'héritiers

Par Stéphane Cosson le 11 mai 2014 | (0) Commentaires | Permalink

Pour une fois, la première même je pense, hors le côté didactique que j'ai déjà pu voir par ailleurs, le 9ème art s'intéresse à la généalogie. Successorale, certes, mais quand même, enfin ! Successorale car je vois mal comment s'intéresser à la familiale, à moins de la dessiner par flashbacks successifs.

Sous la plume de Nicolas Jarry et de Benoît Rivière, Guillaume Tavernier pour le dessin et Dimitri Fogolin pour la couleur, l'histoire raconte la recherche par un jeune généalogiste successoral, ancien notaire, Lélio de Luca, des héritiers du baron Gérald de La Vernière, mort assassiné. Il est aidé en cela par Victor Aubrac, commissaire-priseur, Ernest, un ami de ses parents âgé de 70 ans, et Eva, qui travaille pour une association recherchant les oeuvres volées aux Juifs pendant la 2ème guerre mondiale afin de les restituer aux familles. Seul indice pour trouver des héritiers à feu monsieur le baron : un tableau, les "sept vierges" peint au XVIème siècle.

Passons sur le début de l'histoire, la fin d'une recherche précédant celle-là, qui ne me semble pas réaliste pour deux sous. A ma connaissance, je connais peu de généalogiste successoral qui font signer un contrat de révélation, une main accrochée à un hélicoptère, à un narcotrafiquant poursuivi par des sbires d'un baron de la drogue péruvien (à qui il a volé plusieurs kilos) dans une rivière, sous les feux serrés de leurs poursuivants.Peu. Ou alors le métier est plus dangereux qu'on peut le penser.

Par contre, la recherche des héritiers du baron de La Vernière est beaucoup plus proche du travail du généalogiste : recherche du moindre indice, enquête, déplacements (train et voiture, plus logiques). Qui plus est, la 4ème de couverture explique la raison du métier : chaque année en France, plus de 10 000 personnes décèdent sans parent connu ni testament. L'Etat hérite alors de l'intégralité des biens du défunt. A moins qu'un "chasseur d'héritiers" ne s'en mêle et mette la main sur un héritier légal.

Bref, une lecture agréable paru aux éditions Delcourt. Je fais peu de recommandations mais celle-là, à mon avis, valait le coup. Et au moins un deuxième tome semble prévu. Vont-ils retrouver le frère naturel du baron ?



Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

 

Avertissement: Les informations, textes, images et sons, diffusées via internet par The Social media Group ne sont pas susceptibles, à priori, de contrevenir à la réglementation afférente aux droits d´auteur. Si tel n´était pas le cas, merci de nous le signaler à l´adresse copyright at thesocialmedia point com et nous nous engagerons, sous reserve de la validité de la requête, à effectuer les modifications afférentes dans les plus brefs délais.


Le Blog Généalogie, un site du Social Media Group, réseau de blogs thématiques.