Test genetique

Les tests génétiques sont une sorte d’essai clinique pour identifier les mutations géniques, de chromosomes ou de protéines. Les résultats d’un test héréditaire peuvent affirmer ou exclure une condition héréditaire qu’on prévoit d’avoir, ou aider à comprendre ou savoir la possibilité d’un individu de créer ou de transmettre un problème héréditaire. Plus de 77 000 tests héréditaires sont actuellement utilisés et d’autres sont en cours de création.

Les tests héréditaires comprennent la recherche de mutations géniques dont voici les principales types

Changement de gènes : les tests génétiques se concentrent sur les groupements d’ADN pour distinguer les changements de gènes qui peuvent causer ou étendre le risque d’un problème héréditaire. Les tests de qualité peuvent être limités ou d’une portée énorme, en étudiant un élément constitutif de l’ADN singulier appelé nucléotide, ou une autre qualité ou l’intégralité de l’ADN d’un individu connu sous le nom de génome.

Changements chromosomiques : les tests héréditaires chromosomiques décomposent des chromosomes entiers ou de grandes longueurs d’ADN pour vérifier s’il existe d’énormes changements héréditaires, comme un double supplémentaire d’un chromosome, qui causent une maladie héréditaire.

Protéines : les tests héréditaires biochimiques se concentrent sur le niveau d’action des protéines ou des catalyseurs : des irrégularités dans l’un ou l’autre peuvent démontrer des changements dans l’ADN qui entraînent un problème héréditaire.

Les tests héréditaires ne sont fait qu’après consentement :  Étant donné que le test présente des avantages ainsi que des obstacles et des dangers, le choix d’être testé ou non est individuel et suivant le consentement de la personne. Un généticien ou un guide héréditaire peut aider en fournissant des données sur les avantages et les inconvénients du test et en examinant les aspects sociaux et passionnés du test.

Où faire un test génétique pour connaître ses origines ?

Le plus sage serait de faire ses tests génétiques afin de connaître son ascendance à l’hôpital. Donc, vous devez appeler votre médecin pour la prescription des types de tests génétiques à faire. Car en fait les tests génétiques que vous allez faire doivent prendre en compte si vous avez des antécédents de maladies héréditaires ou non.

Ainsi, ce sera le rôle de votre médecin de vous proposer des tests génétiques qui vous seront bénéfiques, c’est-à-dire de retrouver vos origines. En outre, la méthode que les travailleurs de laboratoire utiliseront pour le test initial est la prise de sang.

Quelle que soit la méthode que vous utilisez pour les tests génétiques, lorsque le laboratoire aura fini de tester les échantillons d’ADN, vos résultats seront précis à au moins 99 %. Et puis lorsqu’une étude d’empreintes génétiques est réalisée (par vous ou par le laboratoire), vous pouvez opter pour la recherche de vos origines afin d’établir votre arbre généalogique.

Comment réaliser un test génétique ?

Alors, vous demandez comment réaliser un test génétique ? Qu’est-ce qui va vraiment se passer lors du dit test ? Est-ce qu’il y a plusieurs étapes pour la réalisation de ce test après que vous ayez signé le contrat ?

Parlons d’abord de l’échantillonnage :

Tout d’abord, vous signerez un accord de confidentialité et un contrat de consentement, cela aura lieu lors de la consultation. Ensuite, les échantillons devront être prélevés sur vous et immédiatement après, ces échantillons prélevés sur vous seront envoyés à un laboratoire de biologie.

Il appartient aux opérateurs du laboratoire de lancer les différentes analyses pour vous fournir des résultats dans les meilleurs délais. La plupart du temps, la prise de sang est la plus recommandée lorsque l’on veut extraire l’ADN des globules blancs. Mais il est aussi possible de faire un frottis buccal à l’aide d’un bâtonnet et enfin, il y a aussi le frottis buccal. (intérieur de la joue)

Ne vous inquiétez pas, ces actions sont complètement faciles à faire et ne font même pas mal. Mais vous devez être conscient du fait que ces actions sont nécessaires pour que les résultats soient bien validés et qu’il n’y ait pas d’erreurs lors de l’échantillonnage. La raison en est qu’il y aura un deuxième prélèvement pour comparer les deux avant de donner un résultat final.

Cela permet de savoir s’il y a ou non une altération génétique dans le premier échantillon qui sera confirmée dans le deuxième échantillon. Ne vous inquiétez pas, vous n’aurez pas besoin d’être à jeun pour prélever le premier et le deuxième échantillon. Ensuite, vous pouvez respecter votre rendez-vous, même si vous avez un peu de température.

Parlons maintenant du déroulement de ce soi-disant test génétique.

D’abord, il y a l’analyse des prélèvements : c’est le fait que les prélèvements doivent aller aux laboratoires d’oncogénétique français, en tout, il y a25 laboratoires. Et les analyses porteront principalement sur les gènes qui indiquent que le sujet est prédisposé ou non au cancer. Car en fait, on n’a pu identifier que quelques centaines de gènes pour identifier des prédispositions au cancer, mais seuls ceux qui correspondent aux gènes de référence sont analysés. (en tout donc 13 gènes uniquement pour le test de prédisposition héréditaire : cancer de l’ovaire et du sein)

L’annonce des résultats

Alors, ce sera le rôle de votre médecin de famille qui va vous remettre les résultats lorsque l’analyse génétique sera réalisé. C’est aussi ce dit médecin qui va vous les expliquer. Et ces professionnels uniquement ont la possibilité et l’aptitude de lire les résultats du test et de les interpréter. Alors, si après le test, il y a une absence d’altération génétique après identification, ce ne sera pas assez pour la prédiction du risque de cancer avec précision. Mais quand même on peut évaluer les risques.

Pourquoi faire un test génétique ?

On ne doit faire un test génétique que dans l’objectif de découvrir des données médicales. Donc, dans le cadre médical, c’est possible de faire un test génétique, cela permet de recueillir des données concernant l’état de santé et les risques de prédispositions d’un individu à une maladie.

Alors, ce ne sera que du ressort de votre médecin traitant de vous prescrire un test génétique en vue de découvrir si oui ou non, vous risquiez de souffrir d’une maladie ayant une composante génétique. Le médecin traitant vous indiquera alors où aller pour faire le test génétique parce qu’il seul, connaît les médecins qualifiés.

Ce dernier pourrait être la personne idéale pour faire des recherches, des diagnostics et la prise en charge des personnes qui seraient susceptibles d’avoir un problème génétique. En outre, il faut considérer votre historique de santé, vos antécédents familiaux, du côté paternel ou maternel.

Et enfin, lorsqu’on suspecte une maladie génétique, il faut un test génétique qui sera d’une grande aide pour l’établissement d’un diagnostic sérieux et avec certitude

Combien coûte un test génétique ?

Les prix des tests génétiques varient et peuvent aller de 100 $ à 2 000 $. Cela dépendra évidemment du type de test à réaliser et des difficultés de réalisation. De plus, il y a le fait que le coût pourrait augmenter si l’on avait besoin de plus d’un test ou si l’on voulait que tous les membres de sa famille soient testés pour trouver l’ascendance avec plus de précision et de manière plus fiable. Alors, quand on parle de dépistage néonatal, il y aura sûrement des coûts variables selon les états.

Quelle est la différence entre test genetique et un test ADN?

Les tests génétiques consistent à analyser une ou plusieurs caractéristiques génétiques d’une personne, les tests ADN, quant à eux, sont un terme générique qui inclut la plupart des analyses de laboratoire basées sur la génétique.

Où acheter un test génétique?

Certains des laboratoires pour lesquels vous pouvez effectuer un test génétique incluent 23andMe, MyHeritage DNA et AncesrtyDNA.

genealogieblog
Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

genealogieblog
Logo