Coutot-Roehrig

On parle de COUTOT-ROEHRIG comme d’une société européenne spécialisée dans la recherche d’héritiers légaux et autres. À l’heure actuelle, il y a plus de 30 douzaines d’employés de la marque et 46 succursales rien qu’en France. C’est pourquoi c’est la crème de la crème en matière d’enquête généalogique. Récemment, c’est-à-dire en 2018, COUTOT-ROEHRIG a un chiffre d’affaires exorbitant, s’élevant à 53 millions € avec 30 dizaines de salariés.

Les succursales de la société sont actuellement basées en France, mais également dans d’autres pays d’Europe, notamment en Italie et en Espagne, au Luxembourg, en Belgique et à Monaco. Mais hors d’Europe, il existe aussi des filiales aux USA.

Comme nous l’avons déjà dit, il y a le fait que son activité principale est de faire une étude généalogique patrimoniale. L’activité principale d’entreprises comme COUTOT-ROEHRIG est la généalogie successorale. Ainsi, après un décès, les généalogistes successoraux du cabinet de généalogie COUTOT-ROEHRIG feront des recherches sur les personnes qui se prétendent héritiers et qui souhaitent recevoir une partie de l’héritage.

C’est-à-dire qu’il appartient aux généalogistes de la succession de trouver qui sont les héritiers légaux et réels encore vivants en vue de débloquer la succession. Ce partage se fera évidemment en fonction du degré de parenté de ces personnes avec le défunt et en fonction du texte de loi donné par l’article 731 du Code civil.

Qui est Coutot-Roehrig?

COUTOT-ROEHRIG possède un savoir-faire de longue date concernant toutes les enquêtes concernant la généalogie et les histoires d’héritage. Beaucoup assimilent cette entreprise à une entreprise qui a réussi au fil des décennies et cela explique sa pérennité. COUTOT et ROEHRIG est le nom de deux patronymes qui s’attachent à vous offrir le meilleur en matière d’enquête concernant la généalogie successorale. C’est la première société européenne en matière de cabinet d’enquête dans le cadre de la recherche de successeurs ou d’héritiers.

C’est en fait une société qui a été fondée à la base pour de petites enquêtes, c’était en l’an 1984 et c’est Amédée COUTOT qui en était l’instigateur. Son descendant, Maurice COUTOT reprend ensuite le flambeau en 1924 et s’associe à Jean-Claude ROEHRIG en 1979. Actuellement, la nouvelle génération de génies de la recherche immobilière est dirigée par Guillaume ROEHRIG. C’est la première marque européenne, sinon internationale en termes de recherche de successeurs, héritiers et parents.

Le travail de cette firme est basé sur la recherche de personnes pour régler une succession restée en suspens. Il y a aussi la possibilité d’identifier certains bénéficiaires de contrats d’assurance-vie, biens immobiliers sans propriétaire, bénéficiaires de comptes bancaires et autres. Ces fonctions et missions principales de COUTOT-ROEHRIG sont portées à la connaissance des syndics de copropriété et de nombreux administrateurs de biens immobiliers.

On parle d’une quarantaine d’agences rien qu’en France. Mais dans le monde, on parle de plusieurs dizaines d’agences et même de plus de 50 correspondants de la firme. On peut donc dire que l’équipe COUTOT-ROEHRIG est vraiment idéale si vous souhaitez retrouver un héritier présumé introuvable et localiser les successeurs dont vous pensez qu’ils héritent légalement d’un bien précis.

Les maîtres mots de la firme sont : précision et localisation, il est vrai car cette firme pourrait bien même localiser des personnes dans le but de régler une succession. Actuellement, la base de données de cette multinationale compte plus d’un milliard de données numériques, physiques et bien organisées. Cela rend les généalogistes employés par COUTOT-ROEHRIG vraiment précieux dans leur travail et il ne vous est plus conseillé de vous tourner ailleurs.

Que propose Coutot-Roehrig?

Recherche d’héritiers

En fait, nous parlons de la localisation et de l’identification des héritiers légaux. Ce travail de Coutot-Roehrig pourrait inclure des tests ADN, des tests de paternité, et bien d’autres méthodes pour établir l’arbre généalogique du défunt.

Mais pour cela il y a d’abord un principe classique, c’est-à-dire qu’il y a un office notarial qui va envoyer ou solliciter l’office de généalogie. C’est-à-dire que c’est là où Coutot-Roehrig sait pour la première fois qu’il y a un mandat que le notaire a ordonné. Ce n’est qu’après qu’il y a eu un défunt que nous avons trouvé et qu’il y a une ouverture pour la recherche d’héritage, que les généalogistes feront tout leur possible pour localiser et identifier les héritiers.

En d’autres termes, le travail de Coutot-Roehrig est de suivre ce qui est dit dans le mandat de recherche, ainsi les généalogistes ouvriront un dossier et chercheront à signer un contrat de divulgation avec l’héritier qu’ils ont pu trouver. Mais ce sont aussi les conditions de la révélation de la succession à l’héritier présomptif. C’est une méthode ou une démarche qui vise à mettre les deux parties en contact avant que la succession ne soit résolue devant notaire entre les deux parties : celle qui veut trouver les autres héritiers et les autres héritiers.

Ainsi, la principale fonction de Coutot-Roerhig est d’apaiser et de trouver l’héritier et de le guider jusqu’à ce qu’il puisse jouir de son héritage. Ainsi, au fur et à mesure des investigations, les tableaux et arbres généalogiques se complètent peu à peu. Les documents pour ce faire sont consultés par Coutot-Roehrig et ce sont les archives communales, les registres de l’état civil et bien d’autres documents publics.

Localisation des personnes

Comme le dit la signature, c’est une sorte d’art de mettre un nom sur une personne qu’on ne connaît pas encore. De plus, lorsque COUTOT-ROEHRIG effectue une recherche d’héritier, elle possède les compétences et l’expérience nécessaires pour rechercher des personnes susceptibles d’aspirer à hériter d’une personne décédée. Ainsi, le cabinet est non seulement efficace dans le cas où il y a des dossiers d’héritage à traiter, mais aussi pour retrouver des personnes disparues ou encore NPAI ou qui n’habitent pas à l’adresse indiquée.

Dans le cas où il y aurait des propriétés sans propriétaire, les soi-disant terrains vacants, il y a bien sûr la possibilité de rechercher au nom des syndics et autres administrateurs de la propriété. C’est là qu’il faut recourir à une recherche de bénéficiaires de comptes bancaires ou même d’assurance-vie dont personne n’a encore réclamé. C’est là qu’intervient généralement un généalogiste. C’est-à-dire que les informations de la base de données COUTOT-ROEHRIG sont ajoutées à maintes reprises afin que d’autres documents qui ont été recherchés pour trouver des personnes soient ajoutés.

Ce n’est qu’en 2004 que les municipalités ont eu la possibilité d’avoir des droits de propriété (uniquement dans le cas de biens immobiliers sans propriétaire). Car s’il y a des fermes sans propriétaires ou à l’abandon dans une commune, le maire sera en difficulté car cela peut causer des problèmes aux voisins : ruine, sécurité et occupation par des personnes non autorisées à y habiter. Selon le code de la propriété, notamment à l’article L 1 123-1, la propriété sans propriétaire est définie comme :

  • D’une partie de la succession, mais qui, depuis 30 ans, voire plus n’a pas de propriétaire qui s’est présenté.
  • Un ou plusieurs immeubles dont le propriétaire est inconnu et dont la taxe foncière n’a pas été payée depuis un peu plus de 3 années consécutives.

De plus, selon le code civil : il y a des biens qui appartiendront à la commune dans laquelle se trouvent ces biens si leur propriétaire n’est pas retrouvé. Il est clairement stipulé à l’article 713, de sorte que lors de la délibération du conseil municipal, la commune peut être amenée à renoncer à son droit de domaine.

Mais en revanche, aucune loi n’empêche les communes de procéder à une expertise préétablie sur le bien avant qu’il ne devienne leur propriété. dans le cas où ils ne pourraient pas trouver un propriétaire sur la propriété, la propriété est laissée sans propriétaire.

Puis, il y a eu aussi en 2006, un arrêté interministériel qui établit que des investigations doivent toujours être menées en cas de biens immobiliers inoccupés. Ce dernier intégrera des notaires, des généalogistes pour faire des recherches sur le dossier immobilier et les cadastres. De ce fait, les généalogistes COUTOT-ROEHRIG sont bien placés pour effectuer des recherches cadastrales, hypothécaires ou encore de plan et de dossier. Celle-ci s’appuie sur diverses études portant sur les bâtiments et les modes d’occupation. COUTOT-ROEHRIG est ici aussi idéal car il dispose d’un accès privilégié à certaines sources d’informations pour retrouver des héritiers ou encore des titres de propriété anciens.

Chasseurs d’héritiers avec Coutot-Roehrig

Comme nous l’avons dit précédemment, la mission principale de COUTOT-ROEHRIG est la recherche d’héritiers ayants droit présumés d’une personne décédée même s’ils sont absents ou introuvables. Par conséquent, on parle de propriétés inoccupées ou sans propriétaire, on parle aussi de la vérification de certaines déclarations et même d’une assurance-vie à laquelle les héritiers ne se sont pas manifestés.

Et enfin, on pourrait parler d’un compte bancaire dont personne n’a revendiqué la propriété. Ainsi, le travail du cabinet de généalogie est de faire des inspections, des enquêtes et des investigations minutieuses afin que les héritiers qui y ont droit soient retrouvés et que les droits de ces personnes soient véritablement défendus.

Ainsi, on parle de COUTOT-ROEHRIG comme d’un véritable généalogiste enquêteur car les investigations pourraient même s’étendre dans le monde, sur plusieurs années et aussi dans diverses branches et archives documentables.

Alors, bien que la base de données du cabinet soit si volumineuse, il faut aussi passer par les dossiers administratifs, la mairie et, regarder d’autres pays. Par conséquent, le travail des chasseurs d’héritiers est de reconstituer l’arbre généalogique de la personne décédée et de se plonger dans son histoire.

Mais il n’y a pas lieu de s’inquiéter car les connaissances de COUTOT-ROEHRIG de plus de 100 ans pourraient aider à démêler ces histoires héritées et avec sa grande base de données (la plus grande au monde), les successeurs n’ont plus rien à craindre.

C’est ce que peuvent contenir des milliards de données : copies d’actes d’état civil, documents de recensement, actes de mariage, et bien d’autres documents : religieux, scolaires, etc. De nombreuses ressources peuvent permettre aux collaborateurs (avocats et généalogistes notamment) qui environ 30 en nombre pour être efficace.

Prix de Coutot-Roehrig

Comme nous le savons déjà depuis le début, il s’agit d’un cabinet de généalogie professionnel. Bien qu’il soit bon d’essayer vos propres recherches et de consulter des documents qui reconstituent l’histoire de nos ancêtres, nous manquerons bientôt de temps et de ressources. Il serait donc préférable de faire appel à COUTOT-ROEHRIG qui est un cabinet de généalogie. Mais nous ne savons pas quel est le coût et pour quelles conditions ?

Voici quelques prix que nous pourrions estimer :

  • Tarif journalier : ≥ 220 EUR
  • Tarif demi-journée : ≥111 EUR
  • Tarif horaire ≥ 30 EUR
  • Prix par acte ≥ 14 EUR

Quand on parle de ce champ de recherche ainsi que du travail ne prenant en compte que les hommes (appelé aussi travail agnatique), il y a plusieurs disparités qui peuvent exister d’un professionnel à l’autre. Ainsi, même si on vous a présenté ces tarifs (ce qui pourrait évidemment vous faire hésiter à faire appel à un généalogiste professionnel), vous pourriez payer un généalogiste qu’un petit pourcentage d’un SMIC brut par mois.

Nous voudrions donc vous demander s’il est vraiment judicieux de choisir un généalogiste immobilier pour moins cher. Bien qu’il soit vraiment tentant d’opter pour les services d’un généalogiste moins cher, ce n’est pas mieux.

Nous préférons que vous choisissiez une marque connue comme COUTOT-ROEHRIG par exemple. Ils ont au moins la décence de vous donner des garanties que ce soit sur le plan professionnel ou financier. La meilleure chose est qu’en tant qu’héritier, vous pouvez solliciter un généalogiste qui soit sérieux dans ce travail et qui puisse utiliser de vrais moyens pour faire ses enquêtes et investigations mais qui puisse aussi découvrir que même s’il y a découverte d’un héritier caché après la liquidation de tous, assumera les conséquences des finances qui lui correspondent.

Alors, gardez à l’esprit que si le prix est trop bas, les héritiers doivent être alertés car il y aurait des conséquences par rapport à l’investissement du généalogiste successoral par rapport à la recherche des héritiers présomptifs.

Par conséquent, vous feriez mieux de savoir que les généalogistes moins chers effectueront simplement des vérifications de base plutôt que des recherches plus complexes ou risqueront d’engager des coûts de recherche importants. Néanmoins, les héritiers, lorsqu’ils sont connus, n’ont normalement pas à payer de frais de vérification lorsqu’un héritier inconnu est découvert. Ce nouvel héritier sera le seul à signer le contrat de divulgation et c’est lui qui paiera le généalogiste.

Enfin, il convient de savoir que pour les successions aux actifs très importants, le généalogiste successoral souscrit une assurance complémentaire afin de garantir les éventuels risques que son travail implique, ce qui induit des frais supplémentaires pour l’héritier.

FAQ

En quelle année fut créé COUTOT-ROEHRIG ?

En effet l’entreprise est née en 1894 sous la direction d’Amédée COUTOT, propriétaire et ce n’est qu’en 1924 qu’elle fut reprise par Maurice COUTOT, son fils avant il y eut l’associé de COUTOT qui s’appelait Jean Claude ROEHRIG qui la reprit en 1979. A l’heure actuelle, il y a le fils de Jean-Claude qui incarne la figure de l’entreprise, bien qu’elle soit devenue une véritable branche appelée désormais COUTOT et ROEHRIG.

Quelles sont les missions de COUTOT-ROEHRIG ?

COUTOT-ROEHRIG travaille principalement dans la généalogie successorale, la recherche d’héritiers, la recherche de personnes et la recherche de maîtres et ayants droit de biens vacants et sans maître.

genealogieblog
1 commentaire
  1. […] que ces généalogistes fouillent dans plus d’un milliard de données collectées par Coutot-Roehrig. Il existe également une activité de recherche entre diverses archives, en particulier un peu […]

Laisser un commentaire

genealogieblog
Logo